Ateliers de mise en place des Comités nationaux chargés du suivi de l’indice de la gouvernance des ressources marines et côtières et de la cohérence des politiques de pêches

La Commission Sous Régionale des Pêches (CSRP), dans le cadre du Projet GoWAMER/ PNUD « Gouvernance, Politiques de Gestion des ressources marines et réduction de la pauvreté dans l’écorégion WAMER », organise entre septembre et novembre 2016 dans les pays bénéficiaires une série d’ateliers de mise en place des Comités nationaux de suivi de l’indice de la gouvernance des ressources marines et côtières et de la cohérence des politiques de pêche.

La CSRP avait identifié depuis 2011 la « promotion de la cohérence dans les politiques nationales de pêche et leur intégration au niveau régional » comme une des actions stratégiques de l’objectif 5 de son Plan stratégique 2011-2015. Dès 2013, elle avait initié, avec l’appui de la Coopération allemande (GTZ), des missions dans chacun de ses Etats membres pour établir le diagnostic de l’état de la cohérence des politiques nationales de pêche, à l’issue desquelles des rapports nationaux avaient été produits.

Des démarches de mise en cohérence des politiques de pêche et de gestion des écosystèmes marins et côtiers ont plus généralement été initiées à plusieurs niveaux par divers partenaires régionaux et internationaux. Cependant, la CSRP, après avoir noté que cette cohérence dans les politiques et le suivi de la mise en œuvre n’étaient pas assurés, s’est proposée d’y remédier en procédant d’abord au diagnostic des politiques de pêche par pays de la CSRP et pour la sous-région, puis à l’actualisation nécessaire.

C’est ainsi que des ateliers exclusivement dédiés au calcul de l’indice national de gouvernance des ressources marines et côtières (RMC) ont été organisés dans les pays bénéficiaires du projet GoWAMER. En complément de ce travail des Equipes Nationales de Mise en Œuvre (ENMO), et conformément aux objectifs du projet GoWAMER et au PTT de la CSRP, des ateliers nationaux sur la cohérence des politiques de pêche sont organisés en septembre et octobre 2016 sous la coordination de la CSRP, et permettront d’élargir le Comité national « Gouvernance des RMC » et de mettre en place un Comité national UNIQUE, chargé à la fois du suivi de l’indice de gouvernance des ressources marines et côtières et de la cohérence des politiques de pêche.

Ces Comités nationaux sont des instances de concertation, de veille, d’information, de sensibilisation, d’appui et d’orientation mises à la disposition de tous les acteurs concernés directement ou indirectement par la gouvernance des RMC et la cohérence des politiques de pêche.  A ce titre, ils donnent des avis techniques sur toutes les questions qui se posent pour que la gouvernance des RMC et la cohérence des politiques dans les secteurs halieutiques soient en ligne de mire pour réformer la gouvernance de ce secteur. Leurs objectifs sont les suivants :

  • Assurer le suivi de l’indice de la gouvernance des ressources marines et côtières (RMC) ;
  • Jouer un rôle de suivi, de veille et d’alerte sur la cohérence et la gouvernance des politiques des pêche avec la participation de toutes les parties prenantes ;
  • Favoriser la participation et la concertation de tous les acteurs aux réflexions et actions stratégiques envisagées dans le secteur ;
  • Contribuer au suivi de la mise en œuvre cohérente des programmes et projets qui touchent le secteur de la pêche ;

Les Comité nationaux de suivi de l’indice de la gouvernance des RMC et de la Cohérence des Politiques dans les secteurs halieutiques sont également un mécanisme pour assurer une approche cohérente et concertée sur :

  • la conservation et la gestion des ressources halieutiques ;
  • le contrôle de la capacité de l’effort de pêche ;
  • la mise en place d’un système de surveillance opérationnel et cohérent.

Quatre niveaux  de cohérence entre les politiques de pêche des Etats membres de la CSRP ont été répertoriés pour être examinés par la CSRP en étroite collaboration avec les pays :

  1. Cohérence de la politique nationale de pêche ;
  2. Cohérence de la politique de pêche avec les autres politiques sectorielles ;
  3. Cohérence des politiques nationales de pêche avec les politiques sous régionales ;
  4. Cohérence des politiques nationales de pêche avec les conventions et politiques internationales.

Pour chaque pays, le Comité national apportera des éléments de réponses aux questions qui se posent pour que la cohérence des politiques dans les secteurs halieutiques soit au premier plan pour réformer la gouvernance de ce secteur :

  • Quels sont les objectifs prioritaires de la pêche et comment sont conciliés la recherche de rente, la gestion durable des ressources halieutiques et la sécurité alimentaire ?
  • Quels sont les obstacles qui s’opposent à la gouvernance des RMC et à la cohérence des politiques et comment les surmonter en termes d’accès aux ressources pour la pêche artisanale, la pêche industrielle, la pêche nationale et étrangère ?
  • Comment définir des quotas de captures pour les différents types de pêcheries en tenant compte de l’état de la ressource, des priorités dans l’approvisionnement des marchés (nationaux, sous régionaux et internationaux) ?
  • Quelles sont les besoins et les priorités des producteurs locaux, de l’Etat, des partenaires commerciaux dans le domaine de la réglementation des pêches, notamment vis-à-vis du code de conduite pour une pêche responsable adopté par la FAO et des réglementations nationales de la pêche ?
  • La concertation des différents acteurs du secteur est-elle suffisante pour mettre en lumière les insuffisances ou manquements de ces réglementations ou de leur application?

Chaque Comité national est composé de membres répartis comme suit :

  • Primature ou la présidence de la République (selon les pays) qui assure la présidence ;
  • Ministère chargé de la Pêche, qui en assure le Secrétariat, et les différentes directions et agences qui y sont rattachées ;
  • Ministères en charge : de l’Environnement ; du Commerce ; de l’Economie et des Finances ; du Plan ; de la Santé ; de l’industrie, des Mines et de l’exploitation pétrolière ; de la Femme ; du Tourisme ; du Transport ; de l’agriculture ; des forces armées, de l’intérieur ;
  • Représentations nationales ;
  • Universités et Instituts de recherche ;
  • Représentants des organisations professionnelles de pêche artisanale ;
  • Représentants des organisations professionnelles de pêche industrielle ;
  • Représentants des ONGs intervenant dans la pêche ;
  • Représentants du Comité des partenaires techniques et financiers intervenant dans la pêche ;
  • Toute personne physique ou morale dont la contribution peut être jugée importante.

Pour plus d'information:

Madame Diénaba Beye Traoré, Chef de Département harmonisation des Politiques et Législations (CSRP) - dienaba.beye@spcsrp.org

Jeudi 22 septembre 2016

Annonces

SRFC

Les sessions extraordinaires du Comité de Coordination et de la Conférence des Ministres auront lieu à Dakar du 17 au 18 mai 2017

 

PRAO - Guinée-Bissau

Publications

Migrations contemporaines des pêcheurs artisans en Afrique de l'Ouest : Synthèse et axes de recherche
>